Articles de ce numéro
 

Pauvreté: le potentiel se trouve en eux

image: Pauvreté: le potentiel se trouve en eux
© DR

Aider les pauvres à s’en sortir, oui, mais avec intentionnalité. Perspectives.

La journée du SEL 2019, le dimanche 24 mars, s’inscrira dans une campagne de trois ans autour du thème de la responsabilité de chacun face à la pauvreté. Cette année, le SEL veut montrer, à partir de l’exemple des structures chrétiennes locales qu’il soutient, comment une démarche responsable face à la pauvreté se vit sur le terrain.

Les pauvres ont des capacités
Dans le livre Quand aider fait du tort (éd. Impact), Steve Corbett et Brian Fikkert insistent sur l’importance de renoncer au paternalisme qu’ils définissent comme le fait de faire pour les gens ce qu’ils peuvent faire pour eux-mêmes. Ils soulignent: «Chacun d’entre nous doit se souvenir que ceux qui sont pauvres matériellement sont vraiment créés à l’image de Dieu et ont la capacité de penser et de comprendre le monde autour d’eux.» Ils ajoutent en conséquence que nous avons besoin de les écouter! Il faut donc trouver des manières d’aider ceux qui vivent dans la pauvreté qui prendront en compte leurs atouts et leurs capacités. Il s’agira aussi de privilégier les solutions qui peuvent être apportées par des personnes et des structures locales.

Aidés pour aider
Bien entendu, ceux qui vivent dans la pauvreté ont des besoins. L’aide peut faire du tort quand elle est apportée de la mauvaise façon, mais il ne s’agit pas de renoncer à aider pour autant! L’important est d’aider d’une manière qui respecte la dignité de celui qui est aidé: en reconnaissant que le pauvre n’est pas quelqu’un qui ne serait bon qu’à recevoir.
Il peut, parfois dès le début, parfois après un certain temps d’assistance, faire partie de la réponse à apporter à la pauvreté. Quand April, qui a été parrainée dans son enfance, devient travailleuse sociale et explique qu’elle est motivée à aider les autres parce qu’elle-même a été pauvre et qu’elle connaît l’importance d’être aidée, l’objectif est atteint: celle qui a reçu est équipée pour participer à la solution pour les autres.

Don et responsabilisation
Dans la Bible, une loi comme celle sur le grappillage et le glanage (Lév. 19, 9-10) est un modèle de démarche combinant le don et la responsabilisation de celui qui en bénéficie: c’est par un travail que ce dernier obtient une part de la moisson ou de la vendange.
Aujourd’hui, diverses initiatives permettent de renforcer les capacités de ceux qui vivent dans la pauvreté. Fidèle Lompo, directeur d’une structure de microfinance soutenue par le SEL au Burkina Faso, explique: «Avec notre encadrement, on aide les bénéficiaires à se développer, mais ce sont eux qui combattent et qui changent.» Il ajoute que les bénéficiaires «retrouvent espoir et peuvent faire des projets auxquels ils donnent vie», en particulier pour l’éducation et les soins de leurs enfants. Ici, ceux qui reçoivent participent à la solution pour eux-mêmes!

Daniel Hillion

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°