Un échec qui se transforme en victoire

image: Un échec qui se transforme en victoire
© DR

Matthieu Schnegg est pasteur stagiaire, étudiant en théologie et responsable d’un groupe de jeunes. Son encouragement dans ce numéro est pour toi.

L’apôtre Pierre est un personnage auquel il est facile de s’identifier. Il se démarque parce qu’il était en feu pour Jésus, parce qu’il était impulsif, parce qu’il prenait souvent la parole, etc. De ce que la Bible nous montre de lui, Pierre avait beaucoup de qualités naturelles pour être un bon leader. Il n’avait pas peur d’entreprendre de grandes choses et possédait un certain charisme. Et malgré tout, cela n’a pas suffi...

En tant que disciples de Jésus, nous nous efforçons de faire de notre mieux pour le suivre. Comme Pierre, nous faisons des erreurs, des mauvais choix. Pierre a parfois parlé trop vite, il s’est souvent fait corriger sévèrement, il a renié Jésus et a versé des larmes tant il avait honte.

Chacun de nous connait des complications au cours de notre marche avec Dieu qui sont plus ou moins proches de ce que Pierre a vécu. Pourtant, à chaque échec, Pierre s’est relevé par la grâce de Dieu. Même lorsqu’il était au plus bas, prêt à abandonner sa vie de disciple et à retourner à la pêche, Jésus l’a relevé. Un jour, un ami m’a dit: « Celui qui est vainqueur, c’est celui qui se relève une fois de plus qu’il n’est tombé. » C’est exactement ce qui se passera par la suite pour Pierre. Malgré ses échecs, il restera fidèle à Dieu et suivra Jésus jusqu’à mourir à cause de sa foi radicale.

« Ces difficultés servent à montrer la qualité de votre foi. L’or peut s’abîmer. Pourtant on le met dans le feu, pour voir s’il est pur. C’est pareil pour votre foi. Elle est plus précieuse que l’or, mais elle aussi est mise à l’épreuve. Alors, quand Jésus-Christ paraîtra, vous recevrez honneur, louange et gloire, à cause de la qualité de votre foi » (1 Pierre 1,7). Ce verset a été écrit par Pierre bien des années après la mort et la résurrection de Jésus. Avec le recul, il fait une sorte de bilan et ne regrette rien de ses longues années (parfois très difficiles) de persévérance dans la foi. Il réalise et choisit de partager la bonté de ce qu’il possède en Christ: l’honneur, la louange et la gloire. Mon désir est que, comme Pierre, à la fin de mes jours, je puisse regarder en arrière, voir mes échecs transformés en victoires et que je puisse dire que Jésus a été glorifié au travers de ma vie.

Ce verset m’encourage également à ne pas placer ma confiance en mes propres forces car c’est en Jésus seul et non par ses propres forces que Pierre peut dire cela.

Par Maude Burkhalter maude@just4u.org

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°