Le shabbat, vraiment démodé?

image: Le shabbat, vraiment démodé?
© Istockphoto

Que fais-tu le dimanche? Peut-être que tu vas à l’Église. Et puis tu révises tes cours, tu fais du rangement, de l’exercice. Sais-tu que tu transgresses un commandement de Dieu en faisant tout cela?

Le shabbat est un jour de la semaine consacré à Dieu pour se reposer et l’honorer en lui rendant un culte. C’est l’un des dix commandements que Dieu avait donnés pour être régulièrement en relation avec son peuple. Jusqu’à aujourd’hui, nous essayons de respecter ce commandement en nous rendant à l’Eglise une fois par semaine. Même la société dans laquelle nous vivons est basée sur cette structure, avec une journée durant laquelle la plupart des magasins et bureaux sont fermés.

Le shabbat: c’est pour toi!
Le peuple de Dieu doit donc garder du temps pour se consacrer à Dieu: c’est ce qui fait de lui un peuple saint (Exode 19, 6), un peuple qui respecte l’alliance que Dieu a faite avec lui. Ne pas respecter le jour du shabbat, c’était dire haut et fort que l’on refusait cette vocation. C’est pourquoi, celui qui agissait ainsi s’exposait à la peine de mort (Exode 35, 2). Aujourd’hui, nous ne risquons plus la peine de mort, ouf, mais la question reste semblable: mesures-tu l’importance de vivre ce temps de consécration un jour par semaine?

La peur d’échouer
Pour tous les Juifs, il est très important de ne strictement rien faire pendant le shabbat. Cette peur d’échouer au commandement de Dieu les a amenés à créer de nombreuses règles. Aujourd’hui, ils n’ont pas le droit d’appuyer sur un interrupteur ou de porter leurs clés le jour du shabbat, par exemple. Mais ça leur permet de vivre un temps spécial consacré à Dieu: plusieurs cérémonies et des temps de prière ou de lecture de la Torah sont organisés pendant cette journée. Nous aurions probablement à apprendre de leur consécration et de leur discipline.

Notre modèle: Dieu!
Dieu lui-même, après six jours de création, s’est reposé le septième jour. Etait-il fatigué de son travail? Certainement pas! Mais il nous montre ainsi un modèle sain et divin à suivre. Si Dieu l’a fait, alors nous avons toutes les raisons de penser que cela peut être bon pour nous aussi! Jésus a aussi défendu le principe de vivre le shabbat comme une pratique restauratrice et non comme un moyen de se mettre sous l’esclavage des règles (Marc 2, 27).
Alors toi, comment veux-tu vivre un shabbat qui te libère, te repose et de permet de prendre suffisamment de temps pour Dieu? Et si tu relevais l’un de ces défis?
- Aller à l’Eglise tous les dimanches
- Ne pas prendre son téléphone avec soi à l’Eglise
- Ne pas regarder son téléphone durant une journée entière par semaine
- Prendre un temps spécial avec Dieu un jour par semaine
- Limiter les activités après le culte

Par Nathalie Perrot, animatrice pour la ligue de la lecture de la Bible, nathalie@just4u.org

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°