L'accueil au service des chrétiens dans le ministère

image: L'accueil au service des chrétiens dans le ministère
© DR

Désireux d'offrir un temps de pause et de ressourcement, le couple Chevalley pratique l'hospitalité dans son chalet «Shalom» en Suisse. Portrait.

«Durant toutes ces années, vous êtes restés fidèles au Seigneur. Et encore une fois vous donnez sans compter, rénovant ce chalet pour qu'il devienne un havre de paix, un lieu de rencontre avec le Créateur»; c'est l'un des petits mots laissés dans le livre d'or du chalet de Josiane et Paul-Henri Chevalley.
Depuis dix ans, ce couple suisse accueille pour des vacances ou un temps de ressourcement une dizaine de personnes par an dans le studio de leur chalet «Shalom» en Valais (Suisse). Au rez-de-chaussée, une chambre d'adoration et d'intercession est à disposition. «On donne la priorité à ceux qui sont dans le service chrétien car il existe peu de lieux de retraite et ils sont souvent limités financièrement», détaillent-ils. Chez eux, chaque hôte donne la contribution qu'il peut.

La vision s'élargit
C'est lorsqu'ils étaient missionnaires en Belgique que Josiane et Paul-Henri ont développé ce désir d'accueil. Bénéficiant plusieurs fois d'une maison de campagne mise à disposition par des amis, ils se font cette réflexion: «Le milieu chrétien a besoin de lieux de retraite, pour couper avec la vie effrénée du ministère.» Plus tard, leur vision s'élargit encore: leur lieu d'accueil pourrait héberger des formations et de l'intercession.
Alors qu'ils pensent que leur vision concerne la Belgique, Josiane et Paul-Henri sont rappelés en Suisse par Dieu et obéissent. Commence alors une période de recherche active: «Nous avons sillonné la région et visité de nombreuses fermes. Mais aucune ne correspondait à notre attente.» Jusqu'au jour où ils reçoivent cette parole inspirée: «Cet endroit ne viendra pas de la façon dont vous pensez!» Apaisés, ils mettent sur pied des séminaires à JEM Châtel, en attendant de trouver leurs locaux.

Un rêve qui se réalise en Suisse
En 2009, Paul-Henri reçoit en héritage deux chalets. Alors qu'ils y séjournent parfois avec des amis chrétiens, plusieurs leur demandent: «Ne pensez-vous pas que votre vision se réalisera ici?» Bien qu'ils s'imaginent plutôt dans une ferme, le couple pose la question à Dieu. La confirmation arrive par une amie américaine, en séjour à «Shalom» et qui ne connaît pas le français: un matin, elle se réveille avec ces mots dans son cœur: «Dieu aime demeurer ici». Pour les Chevalley, le doute est levé. Bientôt, ils s'installent dans ce Valais qu'ils ont toujours aimé pour les excursions, mais où ils ne se seraient pas imaginé vivre.
«Ce qui nous réjouit, c'est d'offrir un accueil qui fait plaisir. Et puis, notre horizon de la grande famille de Dieu s'est élargi», confient-ils. Dans leur livre d'or, quelqu'un a écrit: «Cet endroit verra des gens du Nord et du Sud, de l'Est et de l'Ouest adorer le roi Jésus.» Et Josiane et Paul-Henri de se réjouir que cette parole se soit déjà réalisée, avec des hôtes néo-zélandais, américains ou africains, autant que belges.

Sandrine Roulet

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°