Ils font l'actualité

image: Ils font l'actualité
© DR - Wikipedia
Il accepte d’être entouré de mystère
Le physicien brésilien Marcelo Gleiser a été récompensé le 19 mars du prix Templeton. Pour cet agnostique, sciences et religions ne sont pas ennemies. Il dénonce l’arrogance de certains chercheurs: «Quand des scientifiques célèbres expliquent que la cosmologie a tout expliqué des origines de l’univers, et qu’on n’a plus besoin de Dieu, c’est n’importe quoi. Nous n’avons rien expliqué du tout.» Selon lui, «nous devons avoir l’humilité d’accepter que nous sommes entourés de mystère».

Norbert Valley a enfin été entendu
Le 11 avril, le Suisse Norbert Valley a été entendu pour la première fois par le Ministère public neuchâtelois depuis sa condamnation en août dernier. Ce pasteur FREE avait écopé de mille francs d’amende (880 euros) avec sursis et de frais de justice importants pour avoir offert le gîte et le couvert à un Togolais en situation illégale en Suisse; condamnation contre laquelle il avait fait recours. En sortant de son audition, le pasteur évangélique avait le sentiment d’avoir «été entendu», rapporte la FREE.info. Reste maintenant à attendre pour connaître la décision du Ministère public. Selon la FREE.info, le pasteur est prêt à aller jusqu’au bout de la procédure, c’est-à-dire jusqu’à la Cour européenne des Droits de l’homme afin de montrer «que la mise en œuvre de l’amour du prochain par un pasteur et un citoyen ordinaire est licite».

Shafique Keshavjee répond aux critiques
«Mettre en lumière les textes violents de nos traditions religieuses permet justement de construire des ponts de convivialité.» Le pasteur réformé à la retraite Shafique Keshavjee répond aux critiques sur son dernier livre L’islam conquérant (éd. IQRI). Celles-ci sont principalement émises par «des protestants réformés, la Maison de l’Arzillier, des musulmans conservateurs antilibéraux, quelques chercheurs et journalistes» qui jugent son ouvrage islamophobe.
Le 12 mars dans un communiqué, le comité de l’Arzillier, maison du dialogue interreligieux à Lausanne, avait pris ses distances avec l’ouvrage de son cofondateur. Shafique Keshavjee déplore le manque de diversité au sein de la structure dans laquelle musulmans libéraux, soufis et chiites notamment ne sont pas représentés.

Elle a été félicitée aux Etats-Unis
La théologienne baptiste Valérie Duval-Poujol a participé aux conférences d’études bibliques qu’organise chaque printemps la Beeson Divinity School, en Alabama. Sur place du 19 au 21 mars, la Française a animé une série de conférences sur «les défis de la traduction de la Bible aujourd’hui: traduire signifie-t-il trahir?» Doyen de l’école, Timothy George a salué «une formidable érudite et une chrétienne évangélique profondément engagée».

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°