Ils sont passés à l’action

image: Ils sont passés à l’action
© iStockphoto

Faire le pas de partir en école biblique demande de la volonté et une motivation renouvelée. Témoignages. Dossier: Formations bibliques

Joël, 24 ans, Institut biblique de Nogent-sur-Marne, France
Plus jeune, Joël voulait devenir boulanger. «Sauf qu’après mon apprentissage, j’ai découvert que je faisais de l’allergie à la farine... le comble! Il ne me restait plus qu’à changer de voie. J’avais à cœur de servir Dieu et je me suis dit que j’allais me former pour ça.» C’est ainsi qu’il a commencé ses trois années à l’Institut biblique de Nogent-sur-Marne (IBN).
«La première chose qui m’a frappé dans ces études, c’est qu’il y en a pour tous les goûts: des cours sur les textes de la Bible, de l’histoire, du grec et de l’hébreu, etc.», explique-t-il. «Mais ce qui m’a sûrement le plus marqué, c’est que d’autres peuvent profiter de ce que j’apprends ici. J’ai commencé à prêcher, je coanime un groupe de jeunes et je discute avec mes amis de sujets précis de la Bible. Ce que j’apprends sert à d’autres et ça, c’est génial!»

Nathanaël, 22 ans, Institut biblique belge, Belgique
Alors qu’il avait huit ans, seul dans sa chambre, Nathanaël a choisi de donner sa vie à Jésus. Dans son adolescence, il s’est mis à chercher des preuves de l’existence de Dieu. En priant avec foi, il a reçu les preuves qu’il attendait et s’est rendu compte de l’action de Dieu. En 2013, à l’âge de seize ans, il choisit de se faire baptiser. Dès lors, il s’est engagé à différents niveaux dans son Eglise.
C’est tout dernièrement que s’est imposée à lui la nécessité de mettre Dieu à la première place dans sa vie, un désir qui s’est concrétisé pour lui par l’inscription à l’Institut biblique belge (IBB). Nathanaël souhaitait ainsi accroître ses connaissances bibliques, un choix qu’il ne regrette pas: «Ce que j’apprécie particulièrement dans les cours à l’IBB, c’est leur aspect concret. Ce n’est pas de la pure théorie pour se remplir la tête, mais ces cours sont dispensés pour être mis en application. Le contenu est très pertinent et correspond à mes attentes. La relation avec les professeurs est agréable et fraternelle. Il en est de même pour la relation entre élèves, même pour ceux qui ne sont pas dans le même cycle. On apprécie de se retrouver aussi en dehors de l’IBB pour passer du temps ensemble.»
Et dans les jours plus difficiles, Nathanaël est encouragé par Rom. 8, 28: «Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein»; un verset qui lui rappelle aussi l’avenir glorieux qui l’attend avec Christ.

Guy, 24 ans, HET-PRO, Suisse
Guy s’est lancé dans une formation biblique suite à un appel venant de Dieu. Il était en train de prier dans sa chambre lorsqu’il a ressenti comme un feu. «J’ai ouvert les yeux, car je pensais que ma chambre brûlait! Après avoir refermé les yeux, j’ai laissé Dieu me parler. Des mots ont résonné dans mon cœur: pasteur, pasteur jeunesse», raconte-t-il. A ce moment-là, il a demandé à Dieu s’il était sérieux. Et les mots ont une nouvelle fois retenti. «Pendant des mois, j’ai prié et j’ai parlé avec des gens, ce qui m’a amené à me former à la HET-PRO.» Guy trouve les cours très intéressants, «car ils me permettent d’approfondir mes connaissances, d’en apprendre plus sur Dieu et la Bible». Atelier de théologie pratique, Nouvelle spiritualité non-chrétienne ou encore Islam font partie de ses cours préférés. Et puis Guy aime beaucoup les stages. «Cela permet de mettre en pratique ce qu’on apprend.»

Michael Bassin, Gaëlle Monayron et Robin Jaques

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°