Des sentinelles sur la muraille

Un million d’espèces animales et végétales sont menacées d’extinction dans le monde. «La nature décline globalement à un rythme sans précédent dans l’histoire humaine», alerte la plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques, dans un rapport publié le 6 mai.

Plus de quarante millions de personnes subissent diverses situations d’esclavage dans le monde, selon les chiffres de l’Organisation internationale du travail (à lire dans notre dossier). Dans de nombreux pays, les chrétiens sont en deuil et enterrent leurs proches, victimes d’attaques meurtrières à cause de leur foi en Jésus. Le Rwanda commémore jusqu’au mois de juillet les vingt-cinq ans du génocide des Tutsis tristement connu comme le plus rapide de l’histoire. Tout cela n’est guère réjouissant, n’est-ce pas?

Pourtant il n’est pas question pour les chrétiens de céder au défaitisme. Pourquoi? Parce qu’ils ont une foi, une espérance et une mission: celle d’être des sentinelles qui avertissent du danger, s’engagent dans leur sphère d’influence et pansent les plaies. C’est ce qui ressort des différents témoignages et articles de ce numéro. Face aux grands changements politiques, sociaux, environnementaux et moraux très rapides que connaît le monde, les chrétiens sont appelés à tenir ferme et alerter du danger qui vient. Une sentinelle ne travaille pas uniquement pour ses amis, son clan ou ceux qui partagent les mêmes loisirs, styles de musique ou opinions politiques. Non, une sentinelle, sur sa muraille ou dans son mirador, travaille pour le bien-être et la sécurité de la société tout entière. Elle n’est pas soumise aux fluctuations de la mode et des tendances qui naissent puis meurent très vite; elle assure sa mission millénaire jusqu’au bout, jusqu’à la relève.

L’engagement en faveur des plus pauvres et des plus fragiles n’est pas un acquis pour toujours, l’amour du prochain ne va pas de soi dans toutes les sociétés, la liberté n’est pas inébranlable. C’est pourquoi ces sentinelles, dont il est question dans Ezéchiel 33, sont indispensables. Une responsabilité engageante, mais quelle responsabilité!

David Métreau, rédacteur en chef

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°