Le voyage du pèlerin pour les persécutés

image: Le voyage du pèlerin pour les persécutés
© DR

Le récit de Chrétien a été adapté à l’écran et diffusé en Iran durant le week-end pascal. Une façon d’encourager les chrétiens persécutés.

Un film chrétien visionné en Iran par six millions de téléspectateurs le week-end de Pâques 2019 sur le deuxième réseau télévisé du pays, c’est suffisamment rare pour être signalé. Et ce, avec le feu vert des autorités.
Il s’agit de «The Pilgrim’s Progress», le film d’animation dernier cri inspiré de l’allégorie publiée par John Bunyan en 1678: Le voyage du pèlerin (éd. CLC) qui existe déjà au format film (éd. TVP) et manga (éd. BLF Europe). Mais pourquoi en farsi, sachant que les quatre autres langues de diffusion produites simultanément sont l’anglais et l’espagnol, mais aussi le mandarin et le coréen? «Notre objectif est de traduire ce film en cent langues sur trois ans, ce qui nous permettra de toucher 90% de la planète», révèle Steve Cleary, fondateur de Revelation Media et producteur du film.

Au service des chrétiens persécutés
Durant dix ans, Steve Cleary a rencontré de nombreux chrétiens persécutés à travers le monde en compagnie du pasteur roumain Richard Wurmbrand, auteur de L’Eglise du silence torturée pour le Christ (éd. Apostolat des éditions). Au fil de ses voyages, Steve Cleary constate que de nombreux films chrétiens ne pénètrent jamais dans les pays fermés à l’Evangile. En revanche, il se dit qu’un film d’animation ferait moins réagir la censure et se traduirait plus aisément.
Il se joint donc au scénariste Robert Fernandez pour produire «un film d’animation à partir d’un ouvrage rédigé en prison par un pasteur persécuté». En effet, John Bunyan a profité d’une privation de liberté de douze ans pour rédiger un récit issu d’un rêve: Chrétien qui quitte la Cité de la destruction afin d’atteindre la Cité céleste. Pour le scénariste, contrairement à de nombreux films qui se terminent à la conversion, celui-ci «démarre à la Croix, illustrant ainsi les nombreux aléas de la vie chrétienne».

Dons et talents
Souhaitant encourager les chrétiens souffrants, les deux hommes décident de rendre le film libre de droits de diffusion aux missions ou organisations chrétiennes. Sauf que tout projet, aussi louable et altruiste soit-il, nécessite des fonds. Et la perspective de la distribution gratuite dans les pays soumis à la persécution ne fait pas du tout recette auprès des investisseurs...
Steve Cleary et Robert Fernandez se félicitent donc du financement participatif qui dure depuis cinq ans déjà: «Le film est entièrement financé par des chrétiens qui croient au projet.» D’autres donnent plutôt de leurs talents, tel un dessinateur du studio d’animation Pixar qui a travaillé sur «Toy Story» et «Cars». Celui-ci imagine le personnage de Sage Mondain (Wordly Wisdom).

Disponibilité dans les régions reculées
La diffusion du film sur deux jours, les 18 et 20 avril dernier a généré des revenus de 1,3 millions de dollars aux Etats-Unis et le DVD sera commercialisé dès août 2019. Autre particularité du film, Revelation Media a créé une «StoryBox». Ce système de projection portatif et imperméable comprend un système son, un écran infroissable et une batterie pouvant tenir vingt heures et devrait être disponible d’ici la fin de l’année. Pour le plus grand encouragement de tous les chrétiens, à commencer par ceux qui sont persécutés.

Rachel Gamper

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°