Elles témoignent en jouant à haut niveau

image: Elles témoignent en jouant à haut niveau
© DR

En marge de la Coupe du monde, Sport et Foi France organise une tournée nationale avec des joueuses passionnées de foot et de Jésus.

Alors que la Coupe du monde féminine de football se déroule jusqu’au 7 juillet, Sport et Foi France organise le projet Etinc’elles, une tournée avec une sélection féminine du 29 juin au 11 juillet dans cinq régions accueillant des matchs de la compétition.

Une vraie sélection
«C’est la première fois que nous constituons une équipe française Sport et Foi pour les femmes dans le foot», se réjouit Hans Meyer, coordinateur du projet. Avec des stages de préparation, un encadrement constitué d’une entraineure (c’est le mot utilisée par la Fédération française de football) d’une préparatrice physique, d’une conseillère en diététique et d’un staff médical, l’équipe a tout d’une sélection «pro». Car il s’agit bien d’une sélection, souligne Hans Meyer: «La vingtaine de joueuses a été retenue sur des critères sportifs, mais aussi et surtout sur des critères de maturité spirituelle.» En effet, dans les cinq villes où passera la tournée - Paris, Rouen, Grenoble, Lyon et Mulhouse - les joueuses seront amenées à témoigner de leur amour et de leur foi en Jésus, verbalement et par leur comportement lors des matchs et des animations qui ponctuent la tournée.

Devenir un tremplin
Courtney Nash, entraineure diplômée aux Etats-Unis, qui a notamment coaché les équipes féminines U19 et seniors du Paris FC, encadre la sélection. Elle assure avoir «reçu l’appel pour venir en France et servir Dieu dans le football». En plus de quinze Françaises, quatre Américaines jouant à un haut niveau universitaire, et deux Russes sont venues en renfort. «Cette coupe du monde va être un tremplin pour le football féminin, notamment en France», assure Hans Meyer. «Nous ne voulions pas manquer cette occasion. Nous souhaitons lever une génération de disciples de Jésus en son sein.»

Des rêves réalisés
Avec 130 000 joueuses ayant une licence de la Fédération françaises de football, le foot féminin est en plein boom, surtout depuis la victoire des Bleus en Coupe du Monde 2018. «Mais il n’y avait pas d’équipe de footballeuses chrétiennes. La sélection Sport et Foi a été une réponse aux prières de plusieurs d’entre elles», témoigne Hans Meyer. Il cite le cas de Camille, une jeune femme qui avait passé des tests pour jouer dans les équipes de Bordeaux et de Toulouse, et souffrait de ne pas avoir de vis-à-vis fille. «Passionnée de football, elle était toujours une fille parmi les garçons et rêvait de jouer dans une équipe féminine chrétienne. Prières exaucées.»
Il évoque aussi Meriem qui a joué en D2 (deuxième division), a grandi sans papa et rêvait de jouer en équipe de France. «Avec la sélection Sport et foi, c’est comme si son rêve s’accomplissait. Elle fait surtout part du privilège qu’elle a de jouer devant Dieu, son père céleste.»

Et après la tournée?
Avec l’objectif d’être au service des Eglises locales - contactées via les pastorales locales du CNEF - la sélection féminine sera impliquée dans diverses actions auprès d’enfants, de jeunes et de migrants. Après la tournée, ces jeunes femmes de 17 à 38 ans seront renvoyées chez elles «comme ambassadrices pour témoigner de Dieu dans le milieu du sport», explique le coordinateur du projet Etinc’elles. En région parisienne, une équipe locale pourrait être constituée dès la rentrée prochaine.

David Métreau

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°