Promouvoir la réflexion théologique

image: Promouvoir la réflexion théologique
© DR
Professeur d’Ancien Testament à la Faculté de Vaux-sur-Seine, Matthieu Richelle est membre fondateur et trésorier de l’association des Rendez-vous de la Pensée Protestante. Leur première rencontre a lieu les 29 et 30 juin à Paris. Entretien.

Quel est l’objectif de cette nouvelle initiative?
Il y a deux grands objectifs. Le premier est d’encourager et soutenir le développement d’une pensée théologique protestante contemporaine. Le second est de chercher à faire émerger un réseau de théologiens parmi les différents courants du protestantisme.

Concrètement, que proposez-vous?
L’originalité du projet, c’est de faire travailler toutes les facultés de théologie ensemble. Pour le moment, nous allons organiser un événement annuel au cours duquel il y aura une soirée ouverte au public. Ensuite, on verra ce qui se passe. C’est en construction. On pourrait imaginer le lancement d’un blog par exemple. Avant tout, il faut que la mayonnaise prenne et que les liens créés perdurent.

Le cadre théologique est celui du protestantisme dans son ensemble. Est-ce que c’était une évidence pour chacun de se rassembler?
Pour les initiateurs du projet, c’était évident dès le début d’inclure tout le monde. On ne peut pas se passer les uns des autres. Non seulement parce qu’on est trop petit mais également parce qu’on contribue tous de manière différente à la réflexion théologique protestante. Je suis évangélique mais je me sens pleinement protestant et partie prenante de cette réflexion protestante. Par ailleurs, pour le personnel des facultés, c’est assez naturel d’être impliqué dans le dialogue malgré les désaccords qu’il peut aussi y avoir.

On a plutôt l’impression que le dialogue est compliqué au sein du protestantisme en ce moment.
Ce qui serait bizarre, ce serait effectivement de faire une grande fête où tout le monde célèbrerait l’unité. Là, ce n’est pas le propos. L’idée, c’est de débattre ensemble, de montrer qu’un dialogue respectueux est possible, sans prétendre qu’on est identique. On va discuter de nos points d’accord mais aussi des écarts qu’il y a entre nous.

Propos recueillis par Nicolas Fouquet

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°