Prendre en compte les non-voyants: la meilleure innovation

image: Prendre en compte les non-voyants: la meilleure innovation
© Istockphoto - DR

La Bible et 1000 autres livres en Braille

Fondée en 1956 la Mission Evangélique Braille (MEB) met à disposition des personnes handicapées de la vue la Bible et mille ouvrages de littérature chrétienne en braille ainsi que plus de 150 livres audios. La MEB cherche à accompagner ces personnes handicapées de la vue dans leur développement «personnel, social et spirituel». L’association collabore notamment avec des partenaires en Afrique pour des projets de développement.

L’ONG met à profit les dernières technologies en gardant bien en vue leur appropriation humaine sur le terrain Dossier Mission.

Le handicap est un domaine dans lequel les innovations technologiques changent la vie des utilisateurs. Pourtant selon Christine Cloux, collaboratrice aveugle à la Mission Evangélique Braille (MEB)(photo en médaillon), pour faire face à ces défis, du côté des Eglises, l’essentiel n’est pas dans la technique mais dans une attitude de cœur. Entretien.

Pourquoi si peu de personnes non-voyantes dans les Eglises?
Il y en a probablement davantage qu’on ne pense. Beaucoup de gens voient mal, en particulier parmi les personnes âgées et cela ne se remarque pas nécessairement. Le seul indice sera peut-être qu’ils ne vous disent jamais «bonjour», même lorsque vous êtes à côté d’eux, parce qu’ils ne vous voient pas ou pas assez précisément pour vous reconnaître.
Il est plus naturel pour une personne handicapée de la vue d’aller à l’Eßglise avec ses proches. Pour les célibataires ou ceux qui vivent avec des non croyants, l’option la plus simple sera de suivre le culte à la radio, à la télévision ou sur l’ordinateur. C’est une option de facilité que j’utilise voire dont j’abuse volontiers. Certes, c’est très confortable; mais c’est me priver d’une communauté et priver celle-ci de ce que j’aurais à apporter.

Que doit faire une Eglise pour accueillir une personne handicapée de la vue?
Avant de parler de stratégies, de technique, d’équipement ou de technologie, le point primordial est la spontanéité, l’ouverture, l’accueil. Bien sûr, d’un point de vue pratique nous avons parfois besoin d’aide, notamment pour les transports.
Il sera également utile de donner oralement toutes les informations affichées à l’entrée. S’il y a des brochures, ce sera utile de le signaler aux personnes handicapées de la vue, car certaines n’ont pas l’équipement pour les lire. Idem s’il s’agit de recevoir des informations par mail. Certaines personnes voudront aussi pouvoir préparer la louange à la maison en sachant d’avance quels seront les chants.

Comment nourrissez-vous votre foi?
J’accède à la Bible par tous les moyens à ma disposition. Je la lis en braille, surtout sur mon ordinateur ou mon téléphone, parce que je ne dispose pas de la Bible en braille sur papier à la maison. Depuis peu, je l’écoute aussi parfois sur mon enceinte connectée. Je lis des mails et j’écoute des podcasts au sujet de la foi, y compris le culte à la radio lorsque je n’ai pas l’occasion d’aller dans une Eglise.
Je fais également partie de groupes sur WhatsApp regroupant des chrétiens déficients visuels ou non de divers pays. C’est très enrichissant, parce qu’un certain nombre d’entre eux sont en Asie et en Afrique! Et bien sûr, depuis que je travaille à la MEB, la foi et les occsions d’édification sont beaucoup plus présentes au quotidien.

Propos recueillis par David Métreau


Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°