Un demi-siècle d’Aide aux Eglises

image: Un demi-siècle  d’Aide aux Eglises
© DR

Photo: Aide d’urgence en Irak

Le 26 octobre, la mission Aide aux Eglises dans le monde (AEM) fête cinquante ans à Steffisburg, près de Thoune. Pour l’occasion, l’AEM qui soutient les chrétiens persécutés dans près de 40 pays, reçoit des invités d’Inde, du Laos et de Cuba.
Inspirée par les conférences de Richard Wurmbrand, exilé après quatorze années dans les prisons communistes, la mission est fondée en 1969. «Son but était alors d’aider les chrétiens persécutés de l’autre côté du Rideau de Fer et d’informer sur leur persécution» explique Simon Brechbühl, porte-parole. Aujourd’hui, si l’AEM reste active dans d’ex-pays de l’Est comme l’Ukraine, la Moldavie ou l’Albanie, son principal terrain de mission s’est déplacé au Moyen-Orient, en Asie et en Afrique du Nord. «Le but principal est le même: nous aidons et soutenons les chrétiens persécutés, nous participons à l’implantation d’Eglises, nous apportons notre aide à travers les Eglises locales et des partenaires locaux de confiance» souligne Simon Brechbühl.
Linus Pfister, directeur de l’AEM est plein d’espoir: «Nous voyons de plus en plus de transformations de vies identiques à celle de l’apôtre Paul», celles d’anciens imams et de spécialistes de la charia devenus évangélistes.
L’ONG a aussi un volet humanitaire: 40 000 personnes dans le monde (notamment des réfugiés en Irak et en Syrie) bénéficient d’une aide matérielle: nourriture, médicaments, tentes. Comme sa mission sœur Portes Ouvertes, avec qui elle collabore ponctuellement, l’AEM travaille exclusivement avec un réseau de partenaires locaux. En Inde, la mission travaille par exemple avec un réseau d’avocats, lesquels apportent une aide juridique aux chrétiens persécutés. Ce pays est avec la Chine au cœur des préoccupations de l’AEM.

David Métreau

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°