John Piper est passé par la capitale

image: John Piper est passé par la capitale
© DR

Déjà présent pour des séminaires en Suisse à l’Institut Biblique de Genève, le prédicateur américain a prononcé une conférence et s’est livré au jeu des questions-réponses.

Il est quasiment 19 heures ce 2 octobre. Un attroupement se forme progressivement dans la petite cour intérieure devant l’Eglise baptiste de la rue de Sèvres. Que se passe-t-il? Une réunion de prière en semaine susciterait-elle autant d’engouement? Pas tout à fait. Le théologien américain John Piper en tournée en Europe est à Paris pour une unique date en France.

Intervention en deux parties
Traduit par Matthieu Sanders, pasteur de l’Eglise hôte, l’intervention de John Piper s’est faite en deux temps. Une prédication d’une quarantaine de minutes sur le thème de son dernier ouvrage L’adoration et la prédication. Responsable national des opérations à Jeunesse Pour Christ France, Jacky Barbier était intéressé de connaître plus en détail sa pensée sur le sujet car «John Piper est lui-même un excellent prédicateur».
L’auteur américain a ensuite répondu spontanément à des questions que les organisateurs avaient sélectionnées parmi celles posées par les participants lors de leur inscription. Très à l’aise dans cet exercice assez similaire à son podcast Pasteur John vous répond, l’orateur de soixante-treize ans a su faire preuve d’humour et de pertinence.

Passionné et authentique
Au cours de sa conférence, John Piper a expliqué qu’il devait y avoir «une correspondance entre les émotions du prédicateur et les réalités dont il est en train de parler dans son sermon». Et de mettre en pratique ce qu’il dit. Hervé Rinder, un participant qui suit son ministère depuis une dizaine d’années, apprécie tout particulièrement cet aspect de sa personnalité. «J’aime sa façon de prêcher avec passion. On sent qu’il transmet fidèlement la Parole de Dieu». Une autre dimension largement saluée est l’authenticité du prédicateur. Alors qu’il était invité à se prononcer sur ce que les épreuves de sa vie ont changé sur sa prédication, le pasteur retraité ne s’est pas contenté d’une formule théorique. Ouvrant son cœur à l’auditoire, il confie avoir rencontré un conseiller conjugal avec sa femme pendant presque trois ans.

Evénement complet
Organisée par le site internet «Revenir à l’Evangile» et par l’éditeur canadien Publications Chrétiennes, la conférence a très rapidement affiché complet. Le prix de l’événement n’a pas rebuté les participants. Deux cents personnes se sont rendues sur place, dans la salle de culte et dans la salle du bas où avait lieu une retransmission vidéo. De nombreux internautes ont également pu suivre le déroulement de la soirée grâce à la diffusion en live sur le web.
La conférence était avant tout destinée aux pasteurs et aux anciens. Etait surtout présente la frange du milieu évangélique proche de la ligne théologique d’Evangile21, partenaire de la soirée et branche francophone de la Gospel Coalition dont John Piper est membre du Conseil. La conférence a aussi et surtout rassemblé de nombreux jeunes adultes. Ce constat témoigne de la forte audience de John Piper sur les réseaux sociaux.

Nicolas Fouquet

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°