L’évangélisme mondial rassemblé à Djakarta

image: L’évangélisme mondial rassemblé à Djakarta
© DR

L’Assemblée générale de l’AEM, qui a lieu une fois tous les dix ans, s’y est tenue du 7 au 13 novembre. Echos.

Avec 800 délégués et 92 nations représentées à Djakarta, il s’agissait du premier rassemblement d’une telle envergure depuis onze ans pour l’Alliance Evangélique Mondiale (AEM), laquelle représente plus de 600 millions de fidèles dans le monde. Avec pour thème «Que ton règne vienne» inspiré par la prière du Notre Père, l’assemblée générale se voulait une occasion pour les évangéliques de réfléchir aux moyens d’accomplir l’ordre missionnaire de Jésus-Christ.

Discours d’ouverture
Pour cela, le Philippin Efraim Tendero, secrétaire général de l’AEM, a souligné l’importance de se concentrer sur une formation de disciples «intergénérationnelle, intentionnelle et holistique». «Les évangéliques sont le mouvement religieux qui a connu la croissance la plus rapide au monde au cours des soixante dernières années» a déclaré le dirigeant lors de la cérémonie d’ouverture. «Et nous tenons à remercier Dieu pour ce qu’il fait. Nous avons la passion et le désir de crier à lui qu’en tant que responsables nous travaillions tous ensemble pour faire avancer le Royaume de Dieu à notre époque» a-t-il ajouté.
«Les disciples sont ceux dont le style de vie ressemble à celui de Jésus» a déclaré de son côté le pasteur indonésien Niko Njotorahardjo, rapporte Christian Today. «Priez pour la seconde venue de Jésus, attendez son retour» a-t-il exhorté. «Combien d’entre vous aspirent à sa venue?»

62 pays sans Alliance évangélique
Parmi les projets présentés figurait celui de doter chaque pays d’une Alliance évangélique nationale. 62 pays en sont pour l’heure dépourvus. L’AEM annonce avoir établi douze nouvelles Alliances nationales au Moyen-Orient et en Asie centrale au cours des dernières années. Pour l’organisation mondiale, une de ses missions centrales consiste à plaider pour la défense de la liberté religieuse en général et celle des chrétiens persécutés en particulier auprès de l’ONU ou des autorités nationales.

Appel à la mission dans les bidonvilles
Pour réfléchir aux formes que prendront l’évangélisation et la formation de disciples lors de la prochaine décennie, 2020-2030, différentes thématiques ont été abordées, dont celle de l’urbanisation croissante en Afrique et en Asie.
«Les villes sont les lieux les plus dynamiques pour tester les affirmations de l’Evangile mais aussi des lieux d’injustice et d’inégalités rampantes» a décrit Genevieve James, professeure de théologie à l’Université d’Afrique du Sud, responsable de l’engagement communautaire et de sensibilisation.
«Les bidonvilles sont l’habitat humain dont la croissance est la plus rapide au monde. Nos écoles de mission, nos universités et nos séminaires d’Eglises sont-ils prêts à former des ouvriers pour les bidonvilles du monde où les masses et les multitudes fourmillent vers le Dieu de la justice?» a-t-elle interpellé. Elle a invité les chrétiens à proclamer la vérité et à pratiquer l’œuvre de Dieu dans leurs villes, même si cela a un coût personnel élevé.

David Métreau

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°