Le mensonge, où commence-t-il?

image: Le mensonge, où commence-t-il?
© iStockphoto

Tu ne mentiras pas, dit la Bible. Oui, mais! Où sont les limites du mensonge? Dans ton quotidien, tu es peut-être confronté à la tentation de dire de petits ou de gros mensonges. Mais même si le mensonge semble plus simple, il ne vaudra jamais mieux que la vérité.

Tony Anthony se trouvait à la tête d'un grand ministère chrétien. Il a écrit un livre sur sa vie, qui s'est vendu à des centaines de milliers d'exemplaires et a touché de nombreuses personnes. Pourtant, en 2007, des doutes ont commencé à planer sur son histoire. Finalement, une enquête a été ouverte et en 2013, il s'est avéré que de nombreux éléments de la biographie de Tony Anthony avaient été inventés. Son travail s'est alors écroulé.

Une zone grise
Le mensonge ne paie pas. Petits ou gros mensonges, la vérité sera découverte, tôt ou tard. La Bible dit que Satan est le père du mensonge. A partir du moment où il a mis la parole de Dieu en doute dans le jardin d'Eden, en Genèse 3, le mensonge est arrivé dans le monde. Si tu es un disciple de Jésus et que tu veux faire sa volonté, il vaut mieux ne pas toucher au mensonge.
Oui, mais parfois, c'est difficile de savoir où il commence. Dire à une copine que ce pantalon lui va bien pour lui faire plaisir, c'est un mensonge? Répondre « ça va et toi » alors qu'en fait, ça ne va pas, c'est mentir? Inventer une excuse pour préparer un anniversaire surprise à un ami, c'est lui mentir? La grande question à se poser ce n'est pas, « où commence le mensonge », mais plutôt « depuis quand je m'éloigne de la vérité »? Car si Satan est le père du mensonge, une chose est sûre, c'est que Dieu, est un Dieu de vérité. En lui, il n'y a pas de zone d'ombre. Parfois, tu as peut-être l'impression que la vérité blessera ton entourage alors tu préfères la contourner. Certes tu n'es pas en train de mentir en soi mais tu es dans une zone d'ombre.

Petits mensonges, quand ils nous tiennent
Elise est étudiante. Elle ambitionne d'obtenir un bachelor. Avant, il lui arrivait souvent de venir en cours sans avoir fait ses devoirs ou lu ses livres. Elle s'informait auprès de ses camarades juste avant le début du cours et répondait un peu au hasard aux questions du prof. Quand celui-ci lui demandait si elle avait lu son bouquin, il lui arrivait souvent de répondre « oui mais pas en entier », ou « oui, enfin, le début » alors qu'elle n'avait rien lu.
Puis un jour Elise a réalisé qu'elle se trouvait dans des zones d'ombre, et pas seulement en ce qui concerne les devoirs. Elle écrivait parfois à ses amies qu'elle était déjà en route quand elle était en retard alors qu'en fait elle était encore chez elle ou elle préférait inventer une excuse pour rentrer plutôt que de dire que la soirée l'ennuyait, etc. Elise ne mentait pas, mais elle cachait la vérité. Et là où il n'y a pas la vérité, il n'y a pas la lumière et donc, c'est le père du mensonge qui règne. En Jean 8, 32, Jésus dit: « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libre. » Sur le moment, c'est tellement plus facile de rester dans les zones d'ombre mais à long terme, c'est une partie de cache-cache malsaine. La lumière, c'est la transparence et une authenticité libératrices!

Par Maude Burkhalter maude@just4u.org

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°