Le «J’aime» permanent de Dieu

Athazagoraphobie, tu connais? Non, ce n’est ni une ville grecque ni une fusée russe. C’est une peur maladive. Celle d’être oublié ou ignoré par ses potes. Ce terme n’est pas nouveau. Mais selon les spécialistes, il devient toujours plus à la mode en raison des smartphones. Eh oui, nous consultons tous (ou presque) notre téléphone des dizaines de fois par jour dans l’espoir d’un «j’aime», d’un partage, d’un WhatsApp. Certains en deviennent malades.
Alors que Just4U consacre un dossier aux médias sociaux, il est bon de se rappeler que la réalité des hommes n’est pas celle de Dieu. Parce qu’avec lui, nous n’avons aucune crainte d’être oublié. La Bible regorge en effet de versets qui nous parlent de sa fidélité envers ceux qui se confient en lui.
Pas besoin d’attendre des notifications chaque jour. Conserve cette magnifique promesse dans ton cœur: Dieu n’abandonne pas ceux qui le cherchent (Psaume 9, 11).

Par Léon@just4u.org

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°