Mon cœur, je le nourris sainement

image: Mon cœur, je le nourris sainement
© iStockphoto

Formidable pompe à sang, siège des appétits, quartier général de nos émotions, le cœur joue un rôle essentiel dans notre vie. Mais il se décline sous diverses façons. Dans ce dossier, découvre mille et une facettes de ce merveilleux muscle qui n’a pas fini de nous étonner! Dossier: Garde ton cœur!

De quoi nourris-tu ton cœur? En te posant les bonnes questions, tu parviendras peut-être à changer tes habitudes, pour vivre une vie de meilleure qualité!
Dans le livre des Proverbes, on peut lire le verset suivant: «Garde ton cœur plus que toute autre chose, car c’est de lui que viennent les sources de la vie.» Si la Bible dit aussi que ce n’est pas ce qui entre dans le cœur qui le rend impur mais ce qui en sort, il est néanmoins important de prendre bien garde à la «nourriture» que l’on donne à son cœur.

Un être à l’image de Dieu
Yves Bulundwe, pasteur, a un master en philosophie, donc les questions compliquées, il connaît. Son conseil est clair: «Etre sage c’est veiller à ne pas être uniquement un animal qui consomme mais véritablement un être à l’image de Dieu.» Tous les jours, on consomme un tas de choses. Des vidéos, des posts, des photos, des tweets, des articles, des informations en tous genres. Et l’enjeu, c’est ne pas seulement consommer, mais d’être à l’image de Dieu.

Et toi, ton cœur?
Si c’est encore un concept un peu flou pour toi, voici quatre questions simples que tu peux te poser pour savoir de quoi tu nourris ton cœur.

1. A quoi je pense le plus souvent durant la journée?

2. Quand je parle, c’est plutôt pour encourager ou pour critiquer?

3. Le contenu que je regarde, écoute ou lis, de quoi parle-t-il?

4. Quand j’ai cinq minutes où je n’ai rien à faire, qu’est-ce que je fais?

En fait ce ne sont pas les réponses directement qui te diront de quoi tu te nourris, mais en te posant ces questions, tu commenceras à réfléchir à ce que tu consommes. Si les pensées qui te viennent le plus souvent à l’esprit pendant la journée sont des pensées qui te font honte, des critiques envers les autres ou d’autres pensées qui ne sont pas constructives, peut-être que tu es en train de nourrir ton cœur avec de l’amertume ou de la comparaison. Et ce même principe s’applique pour les autres questions. Bien sûr, il est difficile de contrôler ce qui entre dans nos cœurs, mais heureusement, nous sommes maîtres de ce qui en sort! A nous donc de créer ce filtre intérieur en limitant au maximum les mauvaises choses qui entrent.

Le meilleur exemple d’un cœur bien nourri
Durant sa vie sur terre, Jésus nous a démontré de nombreuses fois à quel point son cœur était nourri sainement. Et la toute première raison, c’est parce qu’il était constamment en connexion avec Dieu, son père céleste. Et si tu en faisais autant? Ensuite, Yves Bulundwe cite d’autres exemples: «La vie de service. Jésus a aimé en donnant et il a été au service.» Il se nourrissait donc de pensées toujours tournées vers les autres. «Puis, Jésus a aussi démontré un amour et une compassion disponibles et manifestés pour tous», ajoute le pasteur. Servir, aimer, et éprouver de la compassion. Voilà déjà un bon apéro pour nourrir son cœur de bonnes choses!

Par Maude Burkhalter, maude@just4u.org

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°