Help, j’ai le cœur brisé

image: Help, j’ai le cœur brisé
© iStockphoto

Problèmes familiaux, rupture, déception amoureuse ou amicale, qu’importe la cause, avoir le cœur brisé est toujours douloureux. Dès lors, comment retrouver la joie? Dossier: Garde ton cœur!

Le plus difficile lorsqu’on a le cœur brisé, c’est de gérer ce poids immense et oppressant, cette lourdeur constante qui nous empêche même de chercher la force d’avancer. Tout semble fade. Dans ce numéro, Just 4U te propose quelques tips pour entamer ce processus de rafistolage.

IDÉE N°1
Quand on a le cœur brisé, deux écueils sont à éviter: se laisser totalement anéantir, ou au contraire refuser coûte que coûte la douleur, et tenter de la nier. La solution se trouve justement entre ces deux extrêmes: l’acceptation. Voir la réalité en face, et l’accepter. Car accepter la douleur ne signifie pas la laisser nous détruire. Le premier pas vers l’acceptation, c’est de se rappeler que tout le monde a eu le cœur brisé un jour, quel qu’en en soit la cause, et que l’on s’en remet.


IDÉE N°2
S’arrêter. Avant de vouloir partir en croisade pour les réparations, il faut d’abord assimiler les dégâts. Quand ton cœur est brisé, n’hésite pas à poser des limites, tu en as besoin. Il est nécessaire de s’arrêter un moment, pour pouvoir mieux repartir par la suite. S’arrêter, cela signifie prendre du temps pour toi, un temps de repos, pour faire ce qui te fait du bien, ce qui te console et ce, sans culpabiliser.
La Terre ne s’arrêtera pas de tourner parce que tu as besoin d’un temps OFF, tes amis ne disparaîtront pas non plus d’ailleurs. Un temps de repos suite à un cœur brisé est tout autant justifiable qu’un temps de repos après une opération.

IDÉE N°3
S’arrêter, c’est aussi prendre ce temps de repos avec Dieu. Lui seul saura te restaurer. Lui seul a les clés pour te faire grandir et tourner cette épreuve en quelque chose de positif et de constructif. N’oublie pas, c’est lui qui guérit ceux qui ont le cœur brisé, et qui panse leurs blessures (Psaumes 147, 3).
Mais il faut être patient, cela prend du temps et c’est normal. Ce temps est nécessaire pour recouvrer des bases solides sur lesquelles reconstruire ensuite. Au-delà d’un simple tip, ce numéro 3 devrait plutôt être le cadre de l’ensemble de ta démarche.

IDÉE N°4
Quand le moment de «redémarrer» arrivera, Dieu te le montrera. Dès lors, les forces assimilées durant ton temps de repos te serviront à aller de l’avant. C’est pourquoi il ne sert à rien de brûler les étapes. A ce stade, la meilleure chose à faire pour te changer les idées, est d’investir toute l’énergie que tu mettrais à ressasser sans cesse les mêmes pensées, dans quelque chose de constructif. N’est-ce pas le bon moment pour te lancer dans l’un des projets que Dieu t’a peut-être mis à cœur depuis longtemps? En outre, un bon moyen d’évacuer ce cœur brisé serait de te lancer dans un projet artistique (écriture, musique, danse, art, etc.), où tu pourrais l’exprimer.

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°